Lettre de Marcelin Cailleau du 20 janvier 1918

jeudi 8 novembre 2012
par  Bruno Blanchet

Marcelin Cailleau est en cantonnement à l’arrière des lignes pour aider à l’instruction des soldats américains.

Le 20 - 1 - 18 Prez sous Lafandre (Haute Marne)

Chers parents

Je suis quand même
arrivé à destination.
Je suis arrivé ce matin
à neuf heures à Prez sous Lafandre.

Nous sommes très bien
cantonné, un petit lit et une
paillasse. Je suis bien content
d’être arrivé avec mes camarades
car depuis mercredi que je
voyage je commençais par en
avoir marre. Comme nous
sommes au repos le cafard
se passera plus vite et
le pays est assez gentil.
J’ai coupé quand même
à de grandes fatigues pendant
ma permission. Le régiment
a marché pendant quatre
jours et les marches étaient
pénibles. Maintenant nous
sommes ici pour faire
l’instruction des américains.

On espère y passer un bon
moment mais quelquefois on
pourrait bien partir plus tôt
qu’on le pense.
Enfin je souhaite que l’on
reste le plus longtemps là possible.
On est loin des Boches, il n’y
a pas trop de danger.
Allons chers parents j’espère
que quand vous recevrez ma
lettre Marcel sera peut-être rendu.
Vous lui direz bonjour pour moi
et que je regrette bien qui ne
soit pas arrivé comme moi.

J’ai eu une lettre de lui en
arrivant qu’il m’avait envoyé
il y a quelque temps.

Allons au revoir je termine en
vous embrassant de tout cœur.

Votre fils qui vous aime.

Marcellin Cailleau


Documents joints

Lettre de Marcelin Cailleau du 20 01 1918
Lettre de Marcelin Cailleau du 20 01 1918

Portfolio

Recto de la lettre de Marcelin Cailleau du (...) Verso de la lettre de Marcelin Cailleau du (...)

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Lettre de Marcelin Cailleau du 20 janvier 1918