Lettre de Marcelin Cailleau du 4 octobre 1915

vendredi 1er mars 2013
par  Bruno Blanchet

Marcelin Cailleau est au repos et il donne des nouvelles d’un de ses camarades de Taizé porté disparu au front.

Le texte ci-dessous reprend l’intégralité du texte en conservant la mise en page, l’orthographe et la syntaxe.

Le 4 octobre 1915

Chers parents

Deux mots pour vous
donnez des nouvelles qui sont très
bonnes pour le moment
Je suis toujours au repos je
suis très heureux mais malheureusement
il va falloir retourner encore
dans ces salles tranchées d’ici quelques
jours
Chers parents si vous voullez
m’envoyer mon cachener je
serais très content car maintenant
il commence à ne pas faire
chaud la nuit je pourrai
m’envelloper la tête et je n’aurais
pas froid. Vous pourrez mettre
encore quelque chose pour manger
dans le colis du beurre ou autre
chose
Chers parents je vous dirai que
Normand l’ancien domestique
à Claveau est porté sur la
liste des disparus, maintenant je
ne sais pas s’il est prisonnier
ou tuer je souhaite bien qu’il
soit que prisonnier.
Je vois vous aussi que je suis
avec le régiment a Léon Poinot
c’est dommage qu’il soit blessé
car j’aurais pu le voir l’on
est cantonné dans le meme
village sa m’aurais bien fait
plaisir de pouvoir le voir
Allons j’entends de vos nouvelle
un de ces jours car voilà deja
plusieurs jours que je n’ai rien
reçu
Allons je vous dis au revoir
en vous embrassant de tout mon
cœur

Votre fils qui vous aime et
qui pense toujours à vous

Cailleau Marcelin 77 ième d’Inf
Sapeurs Pionniers Cie Horsrang
Secteur postal N°67


Portfolio

Recto lettre MC du 4/10/1915 Verso lettre MC du 4/10/1915

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Lettre de Marcelin Cailleau du 4 octobre 1915